Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 16:58

800px-Europe_location_MDA.pngSituée en Europe de l’Est, entre l’Ukraine au Nord, à l’Est 114PX-~1et au Sud et la Roumanie à l’Ouest, la République moldave du  Dniestr (PMR en Russe : Pridnestroskaya Moldovskaya Respublika, ) est une république autoproclamée qui a fait sécession de la République de Moldavie en 1991.

 

120px-Transnistria State Flag svg

Ce petit Etat de 4100 km² et de 500 000 habitants comprend une population   majoritairement slavophone. Il est subdivisé en cinq « raïon » et deux municipalités dont Tiraspol, la capitale. La Transnistrie est représentée  par Igor Smirnov, président de la république depuis 1991.

 Histoire

 

Ancienne région ukrainienne (Podolie), la Transnistrie fut en 1924 rattachée à la jeune république autonome moldave. En 1940, alors que les  Soviétiques occupent la Bessarabie, la République autonome moldave est dissoute et divisée en 2 parties qui seront attribuées à la RSS de Moldavie  et à la RSS  d’Ukraine. En fait, la Transnistrie correspond à peu près à l’ancienne Bessarabie.

 

Lors de l’arrivée au pouvoir de Gorbatchev et de l’instauration de la Perestroïka qui donnait un peu plus de pouvoir et libertés aux minorités, des mouvements indépendantistes et nationalistes se créent au sein de toutes les Républiques soviétiques. En 1989, la République de Moldavie proclame son indépendance et envisage son rattachement à la Roumanie. La langue  parlée sera le  roumain et le retour à l’alphabet latin. En Transnistrie, les séparatistes slavophones se mobilisent craignant de  devenir des minorités au sein de cette nouvelle république. En septembre 90, la Transnistrie proclame son indépendance. Immédiatement, le gouvernement de Chisinau réplique et envoie des troupes sur les rives du Dniestr. S’ensuient des  combats sanglants entre Moldaves et séparatistes soutenus par la XIVème armée russe.

Fin 91, la République moldave organise un référendum pour statuer  sur l’indépendance de la Transnistrie. La population se prononce en  faveur des séparatistes.

En été 92, les combats reprennent. Le président moldave, Snégur et Boris Eltsine signe un accord fixant  le sort de la PMR (Transnistrie) en octobre 1992 qui prévoit un statut de région autonome au sein de la République de Moldavie (Unité territoriale autonome de la rive gauche) et l’abandon de la campagne  de  roumanisation. La Russie s’engage à rester  neutre.

 

Le conflit transnistrien est un conflit « canada dry ». Tout pourrait laisser croire  qu’il  s’agit d’une  guerre interethnique mais la composition du gouvernement Smirnov  soit, des ex-Kgbistes et anciens membres de la GRU, laisse supposer qu’il s’agit avant tout d’un conflit politique. L’économie et la survie de  ce  petit territoire DSCF0157DSCF0107.JPGdépendent de la Russie. La Transnistrie a des  allures de musée de l’ère soviétique. A côté de ces vestiges s’érigent d’immenses bâtiments neufs tels ceux de Gazprom, ou ceux du groupe « Sheriff » (supermarchés, stations services, stade de football…) qui officieusement appartiennent à Smirnov et à des investisseurs paramafieux russes ou moldaves. Cette vitrine donne un aspect beaucoup plus moderne que la  réalité. Ce qui contribue plus ou moins à humilier la République de Moldavie.

Ce petit état est également une plate forme de trafics internationaux (armes, drogues, prostitution..).

 

D’autre part, les propositions émises par Moscou corroborent bien  le fait que la Transnistrie serait une enclave russe, notamment suite aux déclarations de Vladimir Poutine quant à la création d’une région intégrée à la République de Moldavie, mais qui resterait bilingue russe-moldave et ne revendiquerait pas sa roumanophonie. Elle resterait liée à la Fédération de Russie par des accords bilatéraux.

En septembre 2006, un nouveau référendum a été organisé soutenu par la Russie et notamment par les forces russes en présence. Il a mobilisé 78,6 % des électeurs, qui ont approuvé à 97,1 % le rattachement à la Russie dans le cadre de la CEI . Selon les observateurs de la CEI venus assister au déroulement du référendum, celui-ci s’est déroulé de manière libre et démocratique. Néanmoins, l’Union européenne et l’OSCE ont d’ores et déjà annoncé qu’ils ne reconnaîtront pas les résultats du référendum en raison d'irrégularités.

En attendant, la République de Moldavie a perdu son potentiel industriel situé en Transnistrie. Mais il serait faux de penser que la population en Transnistrie est plus épanouie qu’en République de Moldavie. Outre les militaires et leurs familles, la population transnistrienne est vieillissante. Comme dans toutes les régions moldaves, nombreux sont partis à l’étranger afin de fuir la misère.

                                                                                                                                       Ecrit par Chantal DOUPEUX   

 


Un Etat en quête d’une nation : République de Moldavie – Matei Cazacu et Nicolas Trifon – Editions Non Lieu. ISBN : 978-2-35270-052-4

Transnistrie : Voyage officiel aux pays des  derniers Soviets – Frédéric Delorca - Editions du Cygne – ISBN : 978-2-84924-130-1

Transnistrie : La poudrière  de l’Europe – Xavier Deleu – Editions Hugodoc – ISBN : 2-7556-0055-1

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Du Terrain, De L'info, Le Webzine.....

  • : WorldWidePress
  •  WorldWidePress
  • : Worldwidepress est un blog d'informations géopolitiques, économiques et socio-culturelles. Dans un langage simple et par des articles et dossiers illustrés, il aborde divers sujets tels que les droits de l'homme, la liberté d'expression, les Etats en transition démocratique et des questions sur les minorités à travers le monde.
  • Contact

Traductions

Flag_of_the_United_Kingdom.svg.png

Flag_of_Russia.svg.png

Recherche