Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 16:46

 Les incidents surviennent souvent par la fréquence de nos actes altérant ainsi notre vigilance. Et cette « routine » a coûté très cher à deux ingénieurs en mission en Moldavie.

Féodor, retraité de l’armée, loue des chambres dans son appartement à Balti, au Nord de la Moldavie afin de compléter sa petite retraite. Il avait reçu deux ingénieurs, l’un Allemand et l’autre Italien, venus faire une intervention sur un chantier.Ses deux hôtes, après leur journée de travail, avaient pour habitude de se rendre dans des cabarets de la ville afin de prendre un verre et se détendre.

 

Un matin, à l’aube, Féodor est réveillé par un appel téléphonique. Il s’agit de la police qui l’informe que deux étrangers se trouvent au poste et prétendent être hébergés chez lui. Ils n’ont plus de papiers et surtout ils sont nus comme des vers.

 

Sans avoir davantage d’explications, Féodor se rend au commissariat. A son arrivée, ils trouvent ses hôtes enveloppés dans des draps, prostrés, le visage décomposé. La police explique à Féodor qu'en faisant leur ronde, ils avaient aperçu deux ombres suspectes se faufiler entre des véhicules. Lors de leur interpellation et bien que la barrière linguistique ne facilitait pas la communication, ils avaient bien compris que les deux compères avaient été victimes de « fées enchanteresses » qui les avaient dépouillés et leur avaient fait une très mauvaise blague.

 

Simplement, en Moldavie, circuler sans pièce d’identité constitue une infraction sérieuse, avec comme circonstance aggravante, une haleine alcoolique au beau petit matin. Comme pour l’instant, les deux ingénieurs n’étaient pas en mesure de retracer leur itinéraire afin de déposer plainte, ils devaient rester au poste.

 

Féodor, très ennuyé et inquiet, quant à l’issue de l’incident, rentre chez lui afin de récupérer des vêtements pour rhabiller les "deux spectres" et leur redonner une certaine dignité. A son retour au poste de police, l’Allemand a retrouvé la parole et un peu de mémoire. Il se lamente sur son sort et surtout sur la réaction de « seine Frau » (sa femme) quand elle apprendra les frasques de son mari. Cependant, il lui reste de l’argent liquide et il a également souscrit une assurance pour ses déplacements à l’étranger le couvrant notamment en cas de vol, perte de ses papiers. Il lui suffit de se mettre en contact avec sa compagnie afin de bénéficier de l’assistance contractée. Ainsi, il n’aura peut être pas besoin de joindre sa femme pour le sortir de cette ornière.

 

Mais, ce n’est pas le cas de l’Italien. Il lui reste, certes, un peu de liquide, mais n’a pas d’assurance offrant les mêmes garanties que l’Allemand. Lui, il est bien conscient qu’il devra donner des explications à la « Mama » et que s’ensuivra une scène de ménage « carabinée », voire un cas de divorce à la clé.

 

Féodor retourne chez lui récupérer l’argent liquide et le contrat d’assurance de l’Allemand qu’il avait soigneusement rangé dans sa valise. Dans la journée, l’Allemand reçoit par fax, une copie de son passeport avec laquelle il pourra se rendre à son Ambassade à Chisinau, capitale de la Moldavie. Par "solidarité masculine", l’Allemand propose de payer, pour lui et son collègue, l’amende due pour défaut de présentation de pièce d’identité et le petit supplément pour ivresse manifeste sur la voie publique. Le montant négocié, les deux « naufragés » peuvent quitter le poste de Police mais avec l’obligation de se représenter sous 36 heures avec un justificatif d’identité. . Quant à l’Italien, s’il n’appelle pas la « Mama », il gardera son nouveau statut de clandestin.

 

Parfois, les issues de galères relèvent du miracle. Dés le début de la mission, leur client moldave avait fait une copie des passeports ainsi que du contrat de prestation des deux ingénieurs. L’Italien put ainsi prouver provisoirement son identité auprès des autorités moldaves et se rendre à son tour à son Ambassade.

 

La mauvaise blague des « fées enchanteresses » avait bien démontré le côté vulnérable du sexe fort qui avait mis dans de sales draps nos deux ingénieurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by worldwidepress - dans Moldavie
commenter cet article

commentaires

Du Terrain, De L'info, Le Webzine.....

  • : WorldWidePress
  •  WorldWidePress
  • : Worldwidepress est un blog d'informations géopolitiques, économiques et socio-culturelles. Dans un langage simple et par des articles et dossiers illustrés, il aborde divers sujets tels que les droits de l'homme, la liberté d'expression, les Etats en transition démocratique et des questions sur les minorités à travers le monde.
  • Contact

Traductions

Flag_of_the_United_Kingdom.svg.png

Flag_of_Russia.svg.png

Recherche